Ville de Cran Gevrier, énergie citoyenne

Vous êtes dans : Accueil > Culture - Sport et Loisirs > La culture > L'Espace des Pratiques Musicales > La Flûte à bec

La Flûte à bec

L'école propose à tout enfant dès l'âge de 7 ans, l'apprentissage de la flûte à bec.

Instrument à part entière, la flûte à bec est un moyen d’initiation à la pratique musicale ainsi qu'une une introduction à la musique et aux autres instruments.

 

Parmi les instruments anciens, la flûte à bec tient une place toute particulière. Les premières traces de son existence remontent au XIIIème siècle. Son répertoire s’étend sur huit cent ans d’histoire, du Moyen Age à nos jours.

La flûte à bec, dont on peut entreprendre l’étude dès l’âge de 7 ans, est un instrument qui très vite permet de «s’exprimer en musique». Il est possible, en peu de temps, de jouer de petites pièces seul ou accompagné, ainsi que de tenir une partie dans un ensemble de flûtes.

Les flûtes à bec sont construites en bois : buis, ébène, palissandre, érable. Elles forment une famille d'instruments de différentes tailles, sopranino, soprano, alto, ténor, basse, couvrant des étendues sonores plus aiguës ou plus graves. Cela permet progressivement de jouer non pas d’une, mais de plusieurs flûtes, enrichissant ainsi son apprentissage.

On a donc la possibilité de jouer des différents types de flûtes à bec ayant existé grâce aux copies réalisées par les «fleustiers» (facteurs de flûtes à bec), qui reproduisent les flûtes à bec anciennes se trouvant dans la plupart des musées européens. Les principaux répertoires travaillés sont ceux du moyen âge, renaissance et baroque en privilégiant l’ouverture sur la musique moderne et contemporaine, les musiques actuelles (pop-rock, jazz, électro, chansons...) et traditionnelles.

La flûte à bec est un instrument complet. Néanmoins, elle peut être utilisée comme moyen d’initiation à la pratique musicale. Dans ce cas, elle est une introduction à la musique et aux autres instruments.

 

 

 

 

 

Places disponibles!


Partenaires

eZ Publish - © Territo - Inovagora