Ville de Cran Gevrier, énergie citoyenne

Vous êtes dans : Accueil > Économie et Emploi > Les Papeteries, Image factory > Les Papeteries ont été inaugurées !

Les Papeteries ont été inaugurées !

Invitation aux Papeteries-Image Factory

Après 2 ans de travaux, les Papeteries de Cran-Gevrier rebaptisées « Papeteries-IMAGE FACTORY » ont ouvert leurs portes ! L'inauguration s'est faite en deux temps : lundi 28 septembre avec 400 acteurs économiques et politiques et mardi 29 septembre avec près de 800 habitants. Retrouvez quelques photos en suivant ce lien.

La Ville a tenu à faire découvrir à tous le nouveau visage de ce lieu emblématique de l’histoire industrielle de Cran-Gevrier aux habitants et au grand public, avec la participation de Teractem et de Citia.

"Les Papeteries de Cran" restent en effet un lieu emblématique de la ville et de son histoire industrielle. Elles ont été jusqu'à leur fermeture en 2006, l'une des trois principales industries de la ville pendant les XIXe et XXe siècles, avec l'usine des Tissages (fermée dans les années 1950) et les Forges de Cran. Cette fonderie d’aluminium vient d’être sauvée en étant reprise par ses salariés sous la forme d’une coopérative, la Scop Alpine aluminium. "Les Papeteries de Cran" renaissent aujourd’hui en passant de l'industrie du papier à celle de l'image numérique.
 

Les acteurs du projet  

Ces soirées ont été animées par les acteurs du projet :

. A l’initiative du projet, la Ville a acheté le bâtiment à la société Cran 2005, propriétaire de la friche des Papeteries (6 ha), sur lequel est construit l’écoquartier des Passerelles. Elle a mené des travaux de dépollution du bâtiment (janvier à juillet 2013), de sauvegarde des façades et de déconstruction du reste du bâtiment.

. La société Teractem, sous la marque Opérateur des Alpes, a racheté la friche ainsi sauvegardée pour mener à bien sa reconstruction et l’aménagement de plus de 7 000 m2 de locaux. Teractem est une société d’économie mixte qui, depuis plus de 50 ans, réalise des projets d’aménagement pour le compte des collectivités territoriales de la Haute-Savoie.

. CITIA (Cité de l’Image en mouvement) anime Les Papeteries, dans le cadre de sa politique de soutien au développement économique de la filière Image en mouvement et industries créatives en Haute-Savoie.

Le financement : 16 millions d’euros (Opérateur des Alpes) dont un apport public d’environ 3,5 millions d’euros 

 

L’inauguration officielle (28 sepmmbre) s'est déroulée en présence de l’ensemble des collectivités territoriales qui ont soutenu ce projet économique :

. La Région Rhône-Alpes : subvention de 930 000 euros, dans le cadre du Contrat de développement Rhône-Alpes (CDRA) du bassin annécien ;

. La Communauté de l’agglomération d’Annecy (C2A) : investissement de 1 500 000 euros pour le transfert de la pépinière d’entreprises de l’Image (608 m2), comprenant 19 bureaux destinés aux nouvelles entreprises et un “espace de travail partagé” (co-working) ;

. Le Conseil général de la Haute-Savoie : subvention de 754 700 euros pour

l’acquisition par la ville de Cran-Gevrier du Centre de ressources (accueil, salles de réunion et de projection pour les entreprises, Citia ...).

. La ville de Cran-Gevrier a investi au total environ 400 000 euros, en particulier pour les travaux de sauvegarde du bâtiment.

. En outre, Haute-Savoie Habitat (bailleur social) a acheté la résidence des Pixels, avec l’aide financière d’Amalia. Ces 28 logements meublés (T1 et T1 bis), proposés en loyers temporaires, sont destinés aux collaborateurs des entreprises de l’Image installées dans les Papeteries ou le bassin annécien. La résidence sera gérée par Aates qui gère déjà les résidences de saisonniers en station.

 

 

Téléchargez le discours du Maire :

Discours du Maire - Inauguration Papeteries (pdf - 110,29 ko)

Retour en images sur les temps forts de l'inauguration

 

Découvrez la dernière vidéo du chantier et toute l'info sur le site dédié des Papeteries http://www.lespapeteries.com/

Faire renaître les Papeteries, c'est le pari que nous avions fait il y a 9 ans, après la fermeture de l'usine, 115 salariés privés d'emploi, le pari de recréer de l'activité et des emplois sur ce site. Nous y sommes...presque ! Aujourd’hui, quelques semaines après l’ouverture, déjà 90 personnes travaillent dans ces murs, et ce n'est évidemment que le début...
 

Jean Boutry
Maire

Partenaires

eZ Publish - © Territo - Inovagora