Ville de Cran Gevrier, énergie citoyenne

Vous êtes dans : Accueil > Économie et Emploi > Les Papeteries, Image factory > Un bâtiment industriel porteur d'image > Le projet architectural : "une boîte à lumières habitée"

Le projet architectural : "une boîte à lumières habitée"

Sebastien Feyeux, Architecte

Architecte sélectionné pour réhabiliter les anciens « halls des machines », Sébastien Feyeux explique sa vision du projet : l’architecture du bâtiment sera préservée et ses façades animées par un jeu de pixels colorés, lumineux et en relief, évoquant les activités de l’Image en mouvement.
 

Ce bâtiment témoigne d’une histoire. Comment concevez-vous sa transformation ?

Deux éléments me semblent intéressants. D’abord, la continuité entre le passé et le futur : l’industrie du papier va laisser la place à celle de l’image numérique, le bâtiment continuera donc d’accueillir une activité économique et de marquer fortement l’identité de la ville. Mais cette dématérialisation symbolise aussi une rupture entre un élément statique – le papier - et l’image, qui incarne le mouvement. C’est ce double visage du projet que je souhaite illustrer dans le projet architectural.

Gros plan des façades des Papeteries (Agrandir l'image). Gros plan des façades des Papeteries - © Unanime

Concrètement, nous avons choisi de conserver le pignon d’entrée si caractéristique de l’édifice car il constitue un signal très fort. C’est la première image à voir, il ne faut pas la modifier, car elle s’impose avec son ouverture centrale, laissant imaginer la future rue intérieure qui éclairera le bâtiment. Sur les autres façades, seul le squelette en béton sera conservé. Voilà pour la continuité

 Vous souhaitez aussi révéler la nouvelle activité…

La façade nord, aujourd’hui invisible à cause du mur dressé le long de l’avenue de la République, sera totalement révélée, elle va créer une belle perspective qui n’existe pas aujourd’hui. Notre projet consiste à redynamiser ces façades et à les animer. Sans toucher à la structure en béton, d’une grande finesse, on peut créer un contraste l’existant et le projet contemporain avec des matériaux colorés, transparents ou translucides, qui créeront un jeu de pixels et de lumières différents le jour et la nuit, pour évoquer le mouvement, l’immatériel et révéler ainsi la nouvelle activité.

Des « boites » éclairées, en relief (Agrandir l'image). Des « boites » éclairées, en relief - © Unanime, architectes Alpes

Des « boites » éclairées, en relief du bâtiment, viendront renforcer l’animation de ces façades qui sont très longues (92 m). Au final, le bâtiment donnera l’image d’une boite à lumières habitée !

Comment traiter la future allée centrale ? et les logements ?

Cette allée sera un lieu d’échanges entre les personnes et les entreprises, ce sera un espace à leur service. Le traitement doit donc rester sobre et léger pour ne pas tuer les initiatives des usagers du bâtiment qui ont vocation à l’animer. Quand aux 30 studios destinés aux jeunes collaborateurs, ils seront situés à l’extérieur du bâtiment, dans les extensions prévues, car il vaut mieux séparer, même symboliquement, bureaux et logements.

Découvrez toutes les IMAGES du projet architectural

En savoir + : Unanime Architectes, www.unanime.fr

Partenaires

eZ Publish - © Territo - Inovagora